La Colère en confinement

Aujourd’hui c’est mon Amie la Colère.

C’est difficile d’être un humain confiné 🙂 24/24 ensemble avec la promiscuité, les hyperactifs, les émotifs, et la violence aussi.

Les chaines d’infos sont anxiogènes, ils animent leurs pics d’audience et en oublient cette fonction première que nous attendons tous une information cohérente.

Entre les Personnes en dénis, ceux qui sont déjà touchés, ceux qui continuent d’être actifs et le personnel soignant  ; il y a un tel fossé que l’ont ne peut pas comblé dans la compréhension commune.

La Colère est une bonne Amie car elle permet de tenir, … mais elle vous brule de l’intérieur, vous consume !

Des instants de Colère en confinement, vous en aurez et c’est normal si vous vous en prenez au beurre qui n’est pas rangé à sa place, devant votre incapacité à ne pouvoir rien faire pour un proche malade, à vos prise de décisions si hésitantes en ces temps économiquement flous…

Accepter vos émotions, c’est tellement difficile, nous sommes d’accord.

De toute façon qu’avez-vous de plus à perdre si vous la laissez tomber cette Amie, alors regardez là bien en face comme un colporteur à la porte, éconduisez-là. Je te vois , merci d’être venue et maintenant au revoir !

Mais la colère conjugale, la colère qui atteint les enfants est devenue une pulsion qui peut dégénérer sur des actes violents. Ne laissez pas passer, car la situation va se dégrader de toute façon. Ne mélanger pas Amour et violence, ce n’est pas compatible : réagissez n’attendez pas !

Des personnes sont à votre écoute  :

  • Le site gouv.fr de dépôt de plainte et d’adresse d’urgence.
  • Le 114 par SMS
  • Téléphones d’urgence le 17 ou le112
  • Les Pharmacies peuvent réagir
  • Conseils au 3919

Gardez vous à l’abri de cette colère qui est somme toute naturelle mais qui ne doit pas être un défouloir de frustrations avec des comportements explosifs. Écrivez, bougez votre corps, un peu de méditation, prenez soin de vous et accepter de faire parti de ce moment très spécial qu’est le confinement international.

Soufflez vous êtes vivants !