La peur en confinement.

La peur est normale, elle est due aux changements que nous n’aimons pas. Acceptez-la, remerciez-la. La peur en confinement à plusieurs traductions.

  • Peur de manquer, je vais faire des courses à outrance
  • Peur pour ma santé, je mets des mots inapropriés sur les pare-brises de soignants.
  • Peur de sortir, je me coupe de tout et de tous.
  • Peur du changement présent, violence conjugale ou sur les enfants.
  • Peur de demain, je vais chercher les infos « loufoques » et je me rebiffe de tout.
  • Plus aucune confiance en rien, ni en personne, théorie du complot.

Alors que faire ?

« Je sais que ma pensée et mon comportement sont incohérents », déjà bravo ! Vous venez de faire la moitié du chemin, remerciez-vous !

Petites astuces :

  • Prenez une grande feuille mettez un grand trait à la verticale à droite écrivez vos peurs, à gauche cherchez un moyen de les contourner.
  • Reprenez le contrôle de vos habitudes. Mettez des cycles, des rituels. Rituels du matin, du soir. C’est extraordinaire tout ce que vous ne pouviez pas faire par manque de temps, faites-le, prenez soin de vous.
  • Bougez votre corps, des exercices d’étirements, de relaxations, pour les plus doués, prenez du muscles.
  • Faites entrer la lumière, ouvrez vos rideaux, mettez-vous à votre fenêtre, balcon.
  • Vos passions ? quid ? cuisine, peinture, dessin, jeux…
  • Formation à distance 
  • Un peu de travaux intérieurs ?
  • Grand ménage de printemps 🙂
  • Méditation laïque ? C’est pour tout le monde même les enfants adore ça
  • Informez-vous sur des sites cohérents comme Gouv.fr 
  • Lisez…
  • Séquencez votre journée entre sport, cuisine, repas famille, job, moments pour soi.
  • Appelez- les gens que vous aimez et pourquoi pas les autres ?

Respirez vous êtes vivants !